Equinoxe de printemps

LES RYTHMES DE LA TERRE : L’EQUINOXE DE PRINTEMPS


Contrairement aux festivals intermédiaires, l’énergie de l’équinoxe de printemps est bien connue. C’est cet élan de vie qui explose, l’herbe pousse et commence à prendre le dessus.

Mais ce n’est qu’un début – le début de la mise en place de nouveaux projets, de nouvelles graines. Au sens propre comme au figuré. Au terrain, les semis ont déjà commencé et dans quelques semaines, ils pourront être plantés.

Cette année est particulière car l’énergie du printemps arrive à un moment où le monde est ralenti, où les projets sont freinés. Et pour ceux qui sont en ville, une frustration de rester à l’intérieur quand la Nature nous appelle…


LE PRINTEMPS DANS LA NATURE

Pour les plantes médicinales, ce n’est pas encore la saison des fleurs. Seules les précoces sont là: primevère officinale (coucou), bourrache, calendula (qui a fleuri toute l’année) et même les fleurs de thym commencent à pointer le bout de leur nez – ce qui est plutôt inhabituel! Les haies se parent de blanc : le prunellier est en fleur. On le confond souvent avec l’aubépine, plante médicinale du coeur. Mais il fleurit le premier et met ses fleurs avant ses feuilles. L’aubépine est plus tardive et met ses feuilles avant ses fleurs.

C’est la saison privilégiée pour les jeunes pousses et des plantes médicinales “vertes”. Elles sont là pour accompagner le corps à nettoyer l’organisme. Certaines, lymphagogues, vont aider à l’élimination des toxines et déchets métaboliques accumulés en stimulant le mouvement du système lymphatique. D’autres dépuratives vont avoir une action sur le foie, en l’accompagnant à faire son travail de détoxification. D’autres, diurétiques, vont nous aider à drainer notre système à travers l’élimination par les urines. De plus, nombreuses de ces plantes médicinales sont également être riches en minéraux pour bien renforcer et nourrir le corps à l’approche de cette saison plus active.

Vous trouverez une petite recette et une manière de faire une détoxification en douceur avec les plantes médicinales en suivant le lien.

Au champ, je remarque que les plantes qui avaient recommencé à pousser trouvent une vitalité nouvelle, les feuilles se relèvent, bien droites, verticales, comme pour atteindre le soleil.


Les premiers insectes réapparaissent. C’est pour cela qu’il est important de laisser les fleurs sauvages de son jardin comme les pissenlits, pâquerettes, trèfle, primevères, ou bien de semer bourrache, coquelicot, pavot de Californie, calendula qui viendront les nourrir quand le reste de la Nature s’éveille à peine.


trèfle rouge médicinal

AU NIVEAU SUBTIL

L’équinoxe de printemps est une période d’équilibre entre le jour et la nuit. C’est une période qui nous invite à la réflexion sur la manière dont nous trouvons l’équilibre dans nos vies, l’équilibre entre actions et écoute/réflexion/être sans faire.

Un temps pour trouver la lumière dans les aspects d’ombre et vice-versa.

C’est un temps pour se mettre en action, pour commencer d’ancrer les premiers actions de projets nourris pendant l’hiver et ébauchés à Imbolc.

C’est le temps de l’élément feu (mars & bélier en astrologie), celui qui agit, donne de l’élan, met en action.

L’élément feu se retrouve dans les conditions inflammatoires telles que les allergies de printemps qui sont exacerbées. Heureusement, il restent quelques violettes qui amènent un peu de frais & humidité et les premières roses sauvages de l’églantier, elles aussi rafraichissantes, ne vont pas tarder.

Pour Suivre & Partager

Laisser un commentaire