Prendre soin de soi avec les plantes médicinales à l’automne

Les plantes médicinales, alliées des périodes de transition

Chaque changement de saison représente un stress pour le corps. Changement de température, de rythme, d’alimentation – si l’on mange ce qui est de saison en suivant les rythmes de la terre..

Le corps doit donc adapter ses mécanismes physiologiques en accord avec les changements extérieurs pour que l’équilibre interne perdure.

Vous aurez surement remarqué que c’est souvent à ces périodes intermédiaires que l’on tombe le plus souvent malade. Et par les temps qui courent, quand le moindre rhume provoque des réactions… hum… exagérées… , il vaut mieux mettre toutes les chances de notre côté!

LES PLANTES POUR LE SYSTEME IMMUNITAIRE

On peut trouver 2 catégories de plantes médicinales à utiliser pour prendre soin de son système immunitaire

1. Les plantes médicinales pour booster de manière temporaire les cellules immunitaires

Elles vont temporairement renforcer nos défenses en stimulant la production ou l’efficacité de nos cellules immunitaires.Ce sont celles que l’on va prendre si on a été en contact avec quelqu’un qui est malade, lorsque l’on ressent les premiers signes (gorge qui gratte, nez qui coule, etc..) ou même pendant qu’on est malade.

  • L’ECHINACEE: Cette belle plante des jardins sera plus efficace si l’on commence à la prendre dès l’apparition des premiers symptômes, puis durant toute la durée de ceux-ci. C’est une plante souvent mal comprise et je vous en ferais le portrait très prochainement. Mais l’important est de savoir qu’elle va booster les défenses immunitaires sur le moment, mais cet effet n’est pas durable et s’arrête dès que l’on arrête sa prise. On peut la prendre à intervalles rapprochés en début d’infection (toutes les 3 ou 4h).
  • On utilise principalement ses racines, mais l’on peut aussi utiliser ses sommités fleuries. Vous lirez peut être que ses fleurs ne sont pas efficace, mais comme toujours, se fier à ses sens nous donne des indications. Et pour avoir grignoté les fleurs d’échinacées de mon jardin, je peux vous assurer que l’on retrouve son picotement familier (c’est particulièrement vrai pour l’échinacée angustifolia qui est d’ailleurs la plus facile à cultiver.
  • La plante sèche d’échinacée perd très vite ses propriétés, il est donc préférable de l’utiliser en teinture-mère, ou encore en vinaigre ou macérats glycérinés (teinture-mère sans alcool). Ces 2 derniers sont disponibles dans la boutique.

  • LES BAIES DE SUREAU: Ce sont de puissantes anti-virales – et une bonne raison de ne pas cueillir toutes les fleurs au printemps! Des études ont montré qu’elles permettent de réduire la durée et l’intensité des symptômes de la grippe par exemple. Mais avant d’aller plus loin, je voudrais revenir sur le terme “anti-viral”. Ce terme utilisé dans le domaine médical n’est pas un terme que je trouve approprié pour les plantes. Les plantes ne fonctionnent pas dans l’anti, le contre, elles travaillent avec l’intelligence du corps (vous pouvez en lire plus sur ce sujet dans cet article).
  • Les baies de sureau vont éviter que les virus se reproduisent, mais elles vont avant tout donner un petit coup de pouces aux cellules immunitaires déjà présentes dans le corps en les mobilisant dans leur action protectrice & défensive
  • Les baies de sureau sont parfois qualifiées de toxiques, mais elles sont plutôt purgatives si consommées crues/pas mûres. L’idéal est donc de les utiliser en teinture-mère ou bien ce que je préfère (et les enfants en sont également friands) est le sirop de sureau.

Les baies protègent également de l’oxydation & inflammation, et contrairement à l’échinacée, elles peuvent également être efficace en prévention, pour renforcer l’immunité sur le long terme.

2. LES PLANTES MEDICINALES POUR RENFORCER LE SYSTEME IMMUNITAIRE SUR LE LONG TERME

Si vous tombez souvent malade, il est fort possible que votre système immunitaire soit déficient – et il peut y avoir diverses raisons pour cela (allergies alimentaires, inflammation chronique, stress, fatigue,…). Il serait trop long de rentrer dans tous les détails ici.

Mais voici une catégorie de plantes médicinales qui permettent à la fois de réguler l’immunité, apaiser les effets néfastes du stress sur le corps & nourrir le corps en profondeur: les plantes adaptogènes. Ces plantes là nous viennent souvent d’ailleurs (Inde ou Chine), mais s’adapte très bien à notre climat si l’on veut les cultiver.

  • L’ASTRAGALE: Une plante issue de la médecine chinoise, de la famille des fabacées (ou légumineuses). Ce sont ses racines que l’on utilise, médecines de la terre qui renforcent notre base et nous nourrit en profondeur. Elle va de cette manière apaiser indirectement le système nerveux.

C’est une plante à utiliser sur le long terme, une plante aliment que l’on peut ajouter à nos bouillons, à nos smoothies (on peut la trouver sous forme de poudre) ou en simple décoction pleine de douceur.

Il ne faut donc pas s’attendre à voir des résultats spectaculaires immédiats, c’est une plante qui agit sur le fond, avec lenteur mais pour un renforcement durable.

Elle est également souvent conseillée en cas de fatigue chronique ou de burnout, car elle va renforcer notre énergie vitale. Et cette même fatigue chronique peut être à l’origine d’un système immunitaire déficient.

Il est par contre préférable de stopper son utilisation lorsque des symptômes apparaissent et passer aux plantes décrites dans la catégorie précédente.

  • LE TULSI: une de mes plantes coups de cœur dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises (voir mon article sur le tulsi ici).

C’est une plante qui, comme l’astragale, va travailler sur le fond au niveau de l’immunité. Il renforce les glandes surrénales, siège de l’énergie vitale pour nous aider à retrouver énergie & vitalité.

C’est avant tout un formidable allié pour ceux qui ont les pensées dispersées, ceux qui sont stressés avec une forte charge mentale et qui ont besoin de ce recentrer et se ressourcer, idéal pour cette période automnale de retour vers soi – ou pour ceux pour qui la rentrée a été mouvementée.

Au séchage, il perd rapidement ses propriétés et sa saveur, je préfère donc l’utiliser sous des formes qui conservent son aspect frais (tisane en saison, hydrolat, teinture-mère, vinaigre, macérat glycériné). C’est également une plante médicinale au goût absolument exquis et chaque personne à qui je le fais goûter tombe sous son charme! (vous le trouverez en boutique en hydrolat, vinaigre, et macérat glycériné – ce dernier est mon “best-seller”, avec son goût sucré – mais la glycériné est non sucrante! – qui fait ressortir ses arômes naturels).

  • LES GRAINES D’ORTIES dont je vous ai parlé dans mon article précédent, vont venir nourrir les glandes surrénales pour réguler les effets du stress, tout en nous nourrissant en profondeur pour nous préparer à l’hiver.

*** Attention: pour ceux qui ont une conditions auto-immune, il vaut mieux être très prudents avec ces plantes et se faire accompagner par un professionnel de santé ****

LA SANTE DU SYSTEME LYMPHATIQUE

Un grand oublié lorsque l’on parle de l’immunité, le système lymphatique est pourtant primordial. C’est lui qui a le rôle de nettoyer & détoxifier l’organisme, et en particulier pour l’élimination des virus, cellules mortes & déchets métaboliques. Afin d’éviter une accumulation de toxines – ou de virus – qui vont affaiblir notre système immunitaire, il est donc essentiel des nous occuper de notre santé lymphatique.

De plus, après un rhume, une grippe, etc.. il est important d’en prendre soin et de le stimuler pour évacuer les cellules et virus morts. Le soin du système lymphatique fait donc partie intégrante du processus de convalescence.

remèdes plantes médicinales

Dans les plantes du système lymphatique, on retrouve notre échinacée (dont c’était d’ailleurs à l’origine une des utilisation principale) et le calendula – ou souci – que nous connaissons plus pour le soin de la peau.

Mais le meilleur moyen de prendre soin de son système lymphatiques, c’est le mouvement! Une belle occasion de profiter de ces douces journées d’automne avec leur belle lumière qui illumine les couleurs de la Nature.

Et si vous voulez en savoir plus, j’ai écrit un article sur le système lymphatique ici.

LA MEDECINE DES SAISONS

Prendre soin de soi ne se limite pas à utiliser des plantes, mais également à s’aligner aux rythmes de la Terre et à y trouver la médecine des saisons.

L’automne est une période où le rythme ralenti, où l’on commence à se tourner vers l’intérieur.

Une saison où l’on recommence à manger des aliments nourrissant, des racines. Et c’est d’ailleurs le moment de récolter les racines des plantes médicinales (un article vient bientôt).

Où l’on retourne vers l’essentiel et les choses simples. Et faisons les dernières récoltes et célébrons l’abondance qui nous permettra de passer l’hiver.

Pour Suivre & Partager

Laisser un commentaire