Santé Holistique et Terrain



S’ADAPTER AU TERRAIN: SOIN DES HUMAINS & SOIN DE LA TERRE



Le concept de santé holistique s’applique aussi bien aux êtres humain qu’au soin de la Terre.


Santé holistique du sol

J’ai parfois partagé ici que l’approche du travail de la Terre & de l’herboristerie holistique sont pour moi très similaires.

Les jardiniers parmi vous se sont peut être penchés sur le travail du sol: sol vivant, permaculture, pailler, compost,…. on s’y perd vite, comme l’on peut se perdre lorsqu’on essaie de trouver quelle plante est adaptée pour nous et notre santé.

La permaculture a de belles origines, mais malheureusement aujourd’hui, avec l’effet de mode, on la réduit souvent à pailler ou faire des buttes. Mais ces techniques ne sont pas adaptées pour tous les types de terrain ou tous les types de sols.

Plus j’étudie le sol, et moins j’ai l’impression d’en connaitre; j’entends des opinions complètement opposées et pourtant, toutes sont “vraies”: car la “bonne” solution est celle adaptée à votre sol, à votre terrain, à votre situation spécifique.

Les pratiques culturales ne seront pas les même sur sol argileux, limoneux, climat sec,…

Un sol équilibré, en bonne santé, bien “nourri”; des plants vigoureux, non forcés, avec des graines sélectionnées années après années, évitera bon nombre de maladies, de carences, de pertes.

Un écosystème diversifié maintient le subtil équilibre nécessaire à l’abondance naturelle.


santé holistique

Santé Holistique & terrain humain

En santé humaine, on parle aussi de terrain.

Si notre terrain est équilibré (penser alimentation, flore intestinale, système immunitaire, système nerveux), alors virus & maladies ont moins de chance de se développer malgré un environnement de plus en plus pollué.

Lorsque notre système immunitaire fonctionne correctement, les virus et bactéries sont présents, mais nous ne développons pas de symptômes. L’équilibre est maintenu et “s’auto-corrige” dans notre écosystème intérieur.

Il en est de même avec le travail de la Terre. Les “nuisibles”, “mauvaises herbes” peuvent être présentes mais ne deviennent pas gênante si l’équilibre est en place. Ils jouent leur rôle sans mettre en péril l’écosystème existant.

Et tout comme il existe des plantes pour rééquilibrer le terrain humain, il en existe pour rééquilibre le sol; mais c’est un sujet pour un autre article:)

Laisser un commentaire