Primevère officinale ou Coucou

Je ne vous parlerais pas en profondeur du coucou – ou primevère officinale – car ce n’est pas une plante avec laquelle j’ai beaucoup d’expérience en tant que médicinale.

Elles est connue pour ses propriétés antitussives, pour son affinité avec le système urinaire, et Hildegarde de Bingen la préconisait pour chasser la mélancolie.

C’est sur ce dernier point que je m’accorde, car son apparition annonce l’arrivée du printemps (d’où son nom “primavera”). Elle chasserait donc peut être cette mélancolie qui peut s’installer à la fin de l’hiver quand le printemps tarde à faire son apparence. Elle nous rappelle que des jours meilleurs ne sont pas loin.

JOIE, LIBERTE, NATURE GENEREUSE


La médecine de la primevère officinale est pour moi dans ce qu’elle représente. Elle est fortement associée à mon enfance, au temps passé chez mes grands-parents – là ou je cultive mes plantes médicinales actuellement:)

Le temps passé à courir dans les prairies, dont un champ en particulier rempli de primevères.

S’amuser à écouter le chant du coucou qui réapparaît. Le retour du printemps. Faire de petits bouquets de fleurs. Une sensation de liberté.


Même si à mon adolescence je n’avais pus aucun intérêt envers la Nature que je trouvais incroyablement ennuyeuse, je pense que de nombreuses graines de ce que je fais aujourd’hui ont été plantées dans ces champs de coucou et les champs voisins où ma sœur et moi faisions des couronnes de pâquerettes.

TRAVAUX DU PRINTEMPS

Prendre soin des plantes médicinales ce n’est pas seulement s’occuper d’elles directement. Hier était une journée de débroussaillage. Pour entretenir les clôtures qui les protègent des sangliers & chevreuils qui les dévorent.

Egalement pour dégager une future zone “sauvage” où je vais semer à la volée un mélange de plantes médicinales & de fleurs à la médecine de la beauté. Mon corps qui a été au rythme physique ralenti de l’hiver le ressent bien aujourd’hui. Bienvenue à la frénésie du printemps!

Mais j’ai bien pris soin de passer autour de ces beautés, car pour le moment ce sont les gardiennes des médicinales qui commencent tout juste leur cycle de l’année

Pour Suivre & Partager

Laisser un commentaire