L’Achillée ~ Une alliée multidimensionnelle

Achillea millefolim. Résumer l’achillée en quelques paragraphes ne lui fera jamais justice, mais voici un petit aperçu des nombreuses manières dont elles peut nous accompagner.



PLANTE MAITRESSE DU SANG

C’est ainsi que l’herbaliste Matthew Wood appelle l’achillée.

En effet, un petit cataplasme de feuilles mâchées/pilées sur une plaie aide à arrêter les saignements (ses propriétés antiseptiques & anti-inflammatoires vont également aider à ce niveau là). C’est également une excellente cicatrisante. Elle à donc l’effet d’arrêter le sang. Dans ces cas là, elle peut être utilisée pour les règles abondantes et étaient utilisée traditionnellement par les femmes sages pour arrêter les hémorragies après l’accouchement, en conjonction avec la bourse à pasteur.

Mais elle a aussi la capacité de “faire venir” le sang, de le stimuler: l’achillée régule donc son flux, d’où son nom de maîtresse du sang. Elle aide là où il y a une congestion de sang: règles douloureuses ou aménorrhées , retours veineux, hémorrhoïdes, hématomes – une bonne alternative à l’arnica en macérat huileux).


ACHILLEE, PLANTE ALLIEE DES FEMMES

L’achillée est connue comme étant une alliée du féminin par excellence. Comme noté précédemment peut être utilisée pour réguler le flux menstruel. Elle peut être utilisée en cas de règles douloureuses, y compris celles liées à l’endométriose. Et elle peut être utile à la fois lorsqu’il n’y a pas de règles/règles tardives ou quand le flux menstruels est trop abondant.

Son action sur le foie participe également à l’accompagnement de l’équilibre hormonal, en particulier si il y a un excès oestrogens que le foie n’arrive pas à métaboliser.

Mais attention, elle ne convient pas à toutes les femmes, pour certaines, elle va accentuer les douleurs. C’est pour cela que je répète toujours que les plantes n’ont pas la même action chez chacun, et qu’il est important de bien connaitre son corps & être à l’écoute de soi & de ses ressentis.

Pour le travail autour du système reproducteur, on peut l’utiliser en interne (tisane, teinture-mère) ou en bain de siège (infusion ou hydrolat).

Au delà de ses propriétés physiques, c’est une plante chérie des femmes sages ou sorcières de l’époque. Personnellement, elle m’appelle vers des temps lointains et les lignées de celles qui connaissaient les plantes.

Cette année j’attendais avec impatience de pouvoir la distiller, et elle ne m’a pas déçue avec ce bleu profond – une expérience encore une fois magique – dû à la présence de chamazulène qui dénote son action anti-inflammatoire – ou plutôt régulatrice de l’inflammation.

huile essentielle achillée bleue


PROPRIETES SUBTILES DE L’ACHILLLE

C’est la plante des guerriers, de ceux qui se sentent quasi-invulnérable (son nom nous vient d’Achille & de son fameux talon!), elle les guérit physiquement (elle était également appelée herbes aux soldats ou herbes des charpentiers), mais elle leur rappellent également leur vulnérabilité, et la force & puissance cachée dans cette vulnérabilité.

C’est en effet une des plantes archétypale du guérisseur blessé, celui qui trouve ses dons de guérisons, sa capacité de prendre soin des autres et de les aider à traverser des moments difficiles à travers l’expérience de ses propres épreuves personnelles.

Son élixir floral est excellent pour la protection. Il est particulièrement adapté à ceux qui ont tendance à être très empathiques et ne font pas toujours la différence entre eux et les autres, dont les barrières sont un peu poreuses et qui absorbent tout ce qui se passe autour d’eux. Ca ne veut pas dire se fermer aux autres & au monde, mais tout simplement rester centré dans cette ouverture plutôt que de fusionner, de devenir une éponge, ce qui devient épuisant au long terme.

ACHILLEE & DIGESTION

Son goût amer & aromatiques nous rappelle ses propriétés digestives ainsi que son effet sur le foie (elle l’accompagne dans son travail de détoxification, mais je ne la qualifierais tout de même pas de plantes détoxifiante).

Son côté astringent est également un atout pour les muqueuses digestives enflammées, l’achillée va aider à tonifier et réparé les tissus abîmées. Son coté régulateur de l’inflammation et rafraichissant va également aider à apaiser le feu de l’inflammation.

ASTRINGENTE & CICATRISANTE


Son effet astringent nous indique sa capacite à tonifier et réparer les tissus (elle est également rafraichissante, elle est donc idéale pour les gorges irritées. Vous pouvez lire une petite histoire personnelle avec l’Achillée dans cet article.

Son astringence couplée à son effet sur le flux du sang en fait une bonne alliée pour les veines/vaisseaux sanguins (varices, hémorroïdes), là encore en macérat huileux à appliquer sur la peau ou en interne en teinture mère).

achillée guérisseur blessé


L’ACHILLEE POUR LA PEAU


Son côté astringent en fait une alliée pour avoir une peau jeune car elle va tonifier les tissus, tout comme la rose avec qui elle partage un caractère rafraichissant, idéale pour les peaux qui ont tendance aux rougeurs/irritations.

Elle est également idéale pour les peaux acnéiques, en particulier sous la forme d’hydrolat ou eau florale (vous pouvez en trouvez ici dans la boutique, issus de plantes que je cultive avec amour!)



ET CE N’EST PAS FINI!

L’Achillée peut être utilisée dans bien d’autres situations, ce qui fait d’elle une plante essentielle à avoir dans sa trousse à pharmacie au naturel.

  • De part son action sur le sang, elle a un effet sur la circulation sanguine, et peut donc accompagner le traitement de l’hypertension (attention, se faire suivre par un professionnel de santé), en particulier pour ceux qui ont tendance à avoir le sang chaud, qui tourne au quart de tour (plante rafraichissante)!
  • C’est une formidable alliée pour l’hiver: pour les gorges irritées ou pour les angines (rafraichissante de l’inflammation, astringente, anti-inflammatoire, anti-microbienne) mais également pour les congestions au niveau des sinus/nez bouché.
  • C’est une plante dite diaphorétique – qui va aider pour la fièvre – et particulièrement lorsque la température est haute et que la chaleur ne s’évacue pas/difficulté à transpirer.
  • Infections urinaires: l’achillée a également une affinité avec la sphère urinaire, par son côté anti-inflammatoire et antimicrobien.

Y a-il quelque chose que l’achillée ne peut pas faire?!

Par chance, c’est une plante très commune et peu exigente en culture si l’on veut l’inviter dans son jardin! Elle commence à fleurir mi/fin juin et on peut la trouver jusqu’à novembre.

COMMENT UTILISER L’ACHILLEE

achillée rose

L’achillée peut être utilisée de nombreuses manières.

L’Achillée blanche est celle qui est le plus couramment utilisée en herboristerie. On trouve également dans certaines régions de l’Achillée rose (j’en ai vu récemment sur l’Aubrac, sublime!) mais la plupart des autres achillées de toutes les couleurs issues d’hybridation en jardinerie n’ont pas forcément les mêmes qualités, et surtout souvent pleines de pesticides….

Vous pouvez la sécher, en faire un macérat huileux, une teinture-mère un vinaigre, elle se prête à toutes les préparations.

  • En macérat huileux: en massage sur le ventre pour des règles douloureuses; en tant que cicatrisante pour la peau (attention, ne pas mettre de l’huile sur une plaie ouverte); en massage léger pour les hématomes ou sur des varices.
  • En teinture-mère ou en tisane pour des utilisations ponctuelles: maux de gorge, infections urinaires, ou en travail de fond (régulation hormonale, endométriose)
  • En hydrolat: en externe pour le soin de la peau (irritation, acné, “anti-ride”) ou en interne en cure de 3 semaines pour un travail de fond.

Et ce sont ses tiges qui étaient utilisées pour le jeu de divination du Yi-Ching:)

Alors, à vos paniers pour aller cueillir de l’achillée!


Pour Suivre & Partager

Laisser un commentaire